Contact

Contact

Questions fréquentes

Oui, les sapeurs-pompiers du canton de Fribourg, Jura, Neuchâtel et Vaud maintiennent leur journée de recrutement du 5 novembre 2020.

Mesures sanitaires

Les limites d’âge varient d’un canton à l’autre.

Il faut avoir au minimum 18 ou 20 ans pour s’engager comme sapeur-pompier volontaire.

En principe, il n’y a pas de limite d’âge maximal. C’est ta forme physique qui sera déterminante au moment du recrutement.

L’activité de sapeur-pompier volontaire nécessite une certaine disponibilité pour pouvoir partir en intervention à tout moment, même pendant les heures de travail.

Lors de ton embauche ou lorsque tu décides de rejoindre le corps des sapeurs-pompiers, tu dois donc en informer ton employeur. Avec lui, tu t’accorderas sur les modalités et les disponibilités.

Il faut savoir que ton patron peut refuser une absence lorsque les nécessités du travail s’y opposent.

Tu dois être en bonne santé. Mais pas de souci, tu trouveras toujours ta place au sein des sapeurs-pompiers en accord avec tes intérêts et tes compétences. Chacun.e apporte son petit plus, p. ex. sur le terrain ou dans l’administratif.

Les cantons proposent des sections de jeunes sapeurs-pompiers. Renseigne-toi à la fédération de ton canton ou auprès de l’instance cantonale (ECA).

Contact

Oui, plus que jamais !

En 2019, 8370 femmes étaient sapeurs-pompiers volontaires. Un chiffre qui augmente sans cesse.

Pour devenir pompier, il faut avoir 18 ans et être en bonne santé. Pour le reste, tu viens avec tes qualités et tes compétences. Chacun.e a sa place parmi les sapeurs-pompiers de milice !

Trouver une caserne

La 1re année, tu suis une formation de base répartie sur l’année comprenant 40 à 70 heures (selon les cantons)

Une fois ta formation de base achevée, tu incorpores une caserne, avec laquelle tu participes aux interventions.

Ensuite, tu prends part chaque année à des exercices, formations continues et spécialisations afin d’approfondir tes connaissances.

La formation varie d’un canton à l’autre. Pour plus d’infos sur la formation dans ton canton, consulte la page formation.

Non, uniquement durant dans les tranches horaires de la permanence définie.

Durant ces jours de garde, tu dois être à la disposition immédiate de ton unité d’intervention. C’est-à-dire que tu dois pouvoir rejoindre ta caserne en quelques minutes lorsque tu reçois une alarme sur ton pager ou ton téléphone.

Tu définiras tes horaires de permanence avec ton employeur et ton unité d’intervention.

Contact

Oui, tu reçois une indemnisation. Elle varie d’un canton à l’autre, et même d’une région à l’autre.

De même, l’indemnisation n’est pas la même si tu es en exercice ou en intervention.

Pour plus d’infos, renseigne-toi auprès de la caserne la plus près de chez toi.

La formation de base nécessite environ 10h (réparties sur plusieurs soirées ou le week-end) , puis entre 40 et 70 heures dans l’année qui suit.

Après l’incorporation, tu suivras entre 5 et 15 exercices par année.

Les interventions représentent en moyenne 10 heures par personne et par année.

La formation

Un sapeur-pompier volontaire effectue entre 1 et 10 interventions par année.

Ce chiffre varie évidemment en fonction des événements, de ton grade et de ta spécialisation.

En 2019, les 81 000 sapeurs-pompiers volontaires en Suisse ont effectué 71 000 interventions, soit moins d’une par personne.

Les missions

Chacun.e peut devenir sapeur-pompier volontaire, à condition:

  • d’avoir 18 ans (20 ans selon les cantons)
  • d’être en bonne santé
  • mais surtout d’être disponible et motivé.e

Intéressé.e ? Rends-toi le 5 novembre 2020 dans la caserne la plus proche de chez toi.